19 juillet 2009

Mugello / Course

Même lors de triomphale saison 2007, il n'était pas parvenu à battre Valentino Rossi (Yamaha Factory). Dimanche, Casey Stoner a fait les choses en grand en remportant la 5e manche du Mondial MotoGP au Mugello, où l'Italien régnait en maître depuis 2002. Au guidon de sa Ducati, l'Australien a même écrit une autre page d'histoire en faisant gagner la machine de Borgo Panigale pour la première fois sur ce circuit. Après 23 tours, la fête était complète pour le natif de Kurri-Kurri, à nouveau leader du championnat, à la place de Jorge Lorenzo (Yamaha Factory), 2e devant l'idole de la foule.

Qualifié 4e, Valentino Rossi avait dit la veille sa foi absolue en sa M1, "très forte" en pneus durs sur la distance d'une course. Il avait tout checké en essais, mais négligé un dernier détail : la météo. Car les pneus "pluie" étaient fortement conseillés sur la première moitié de l'épreuve toscane. Le Campionissimo n'a jamais paru réellement très à l'aise, comme au Mans deux semaines plus tôt. Dans une course offrant son leadership à de multiples téméraires (Vermeulen, Stoner, Dovizioso, Rossi, Melandri), Rossi a bien été pointé devant la meute mais au prix d'une attaque sans lendemain sur Dovizioso au tour 8. Car une fois chaussées les gommes pour le sec, il a curieusement été dominé -oh! de peu- par son coéquipier marjorquin, revenu le cuir rapé et tout sali d'une chute dans le tour de mise en pré-grille.

"J'avais déjà gagné en Italie, à Misano en 2007, et c'était super pour Ducati mais c'est cette victoire que je voulais le plus" , a déclaré Stoner. "Nous avons eu du mal à trouver un bon set-up ces deux dernières saisons ici mais c'était notre jour. Pendant les essais, ma vitesse sur le sec n'était pas bonne. Nous avons bien commencé sur le mouillé, je me sentais bien et la moto était super jusqu'à ce que les pneus ne soient usés. J'ai attaqué au maximum pour ne pas perdre de terrain comme au Mans et je suis resté en piste jusqu'à ce que je sois absolument sûr que ce soit le bon moment pour changer de pneus. Malheureusement, j'ai eu un problème d'embrayage qui m'a occasionné quelques problèmes. Loris m'a passé, j'ai risposté et j'ai attaqué dur. J'ai commis deux fautes dans les derniers tours mais heureusement sans conséquence. Ce fut une course réellement difficile".

"Honnêtement, c'est pour moi aussi bon qu'une victoire car la course a été incroyable, comme au cinéma !", a dit Lorenzo. "Ce matin, j'étais inquiet car lent au warm-up et j'ai glissé dans le bas à gravier dans mon tour de reconnaissance (avant la mise en grille). J'avais une seconde moto et j'ai pu prendre le départ de la pole position. Sur la grille, j'ai essayé de ne pas pensé au crash. Mais j'ai fait une grande glissade au départ et ma première partie de course n'a pas été bonne. Après mon changement de moto, j'ai roulé à un super rythme et j'ai pu me battre pour la 2e place. C'est un résultat vraiment étonnant car ça aurait pu bien plus mal tourner".

"Bien sûr, je suis déçu de na pas gagner une nouvelle fois au Mugello mais sept fois de suite ce n'est pas si mal et le plus important est que je sois sur le podium", a commenté Rossi. "Une fois encore, la météo a été un problème pour nous, nous avons été très malchanceux dans cette deux fois demi-course et je pense que c'est mon premier podium dans ces circonstance. Sur le mouillé nous avons été très rapides car nous avons trouvé un super réglage mais une fois changé de moto, j'ai constaté que nous avions fait une erreur en prenant un pneu trop dur à l'avant et ça a pris du temps pour le faire monter en température".

De son côté le patient Stoner, tenu d'en découdre avec la Honda HRC de Dovizioso et les Suzuki de Vermeulen et de l'éternel Capirossi, s'est détaché dans le dernier tiers du parcours pour franchir la ligne d'arrivée avec 1.0 sec d'avance sur Lorenzo et 2.0 sec sur Rossi. Et rempli de certitudes sur ses capacités à retrouver sa couronne, à l'approche de circuits réputés favorables à sa GP9.

Au classement du championnat, les choses s'éclaircissent avec la chute de Dano Pedrosa (Honda HRC), qui aura été constamment en retrait. Stoner mène avec 90 points, soit 4 de plus que Lorenzo et 9 de plus que Rossi.

SOURCE.

Posté par Id_motogp46 à 01:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Mugello / Course

Nouveau commentaire